Rambam 1 Chapitre

Notons que bon nombre de ces lois ne sont pas la halakha, c'est-à-dire la pratique observée dans les communautés juives. Elles ne sauraient donc en aucun cas être prises comme référence. Veuillez noter également que cette version est un premier essai qui fera l'objet de corrections ultérieures.

9 Tamouz 5780 / 07.01.2020

Lois des Rois : Chapitre Quatre

1 Le Roi a le pouvoir de lever des impôts sur le peuple pour ses besoins ou les nécessités des guerres. Il fixe des taxes sur les marchandises, et il est interdit de frauder l’impôt, car le Roi peut décider que tout fraudeur sera dépossédé de ses biens ou mis à mort, ainsi qu'il est dit : "vous serez pour lui des esclaves" , et il est dit par ailleurs: "ils te verseront l’impôt et te serviront" . Ces versets désignent l’impôt sur les personnes et la taxe sur les marchandises.
Sur tout ceci, les lois du Roi sont la loi, car toutes les prérogatives énoncées lors de l’institution de la royauté sur Israël , le Roi peut les appliquer.

2 Le Roi envoie chercher de toutes les régions d’Israël parmi le peuple: des hommes forts et courageux dont il fait une troupe pour entretenir son attelage et une armée de cavaliers, et il choisit parmi eux sa garde personnelle et sa garde d’honneur, ainsi qu'il est dit : "il les mettra devant son char". Il en choisit parmi les plus distingués pour en faire ses serviteurs présents à ses cotés, ainsi qu'il est dit : "Et les meilleurs de vos jeunes (etc.) il les emploiera à son service".

3 De même il prend parmi les artisans tout ceux dont il a besoin, et ils exécutent ses travaux contre rémunération.
Il utilise tout bétail, serviteurs et servantes de ses sujets pour son propre travail, et il en rémunère le travail ou en paye la valeur, ainsi qu’il est dit "pour labourer sa terre, moissonner son champ, fabriquer ses armes, ses chars (…), et vos serviteurs, vos servantes vos meilleurs jeunes gens et vos ânes, il les prendra pour effectuer son travail".

4 De même, le Roi peut prendre une femme ou une concubine d’entre toutes les régions d’Israël. Les femmes par contrat de mariage (Ketouba) et acte d'acquisition nuptiale, les concubines sans contrat ni acte d'acquisition, mais le seul fait de la désigner à cet effet lui rend acquise et permise. Ce que ne peut pas faire un homme du peuple, auquel la concubine est interdite, si ce n’est la jeune servante juive après l’avoir désignée pour femme.
Le Roi peut faire des concubines qu’il a prises à son palais des cuisinières, des boulangères et des parfumeuses, comme il est dit "il emploiera vos filles à la préparation du parfum, à ses cuisines et à son pain".

5 De la même façon, le Roi choisit et impose à ceux qui y sont aptes d’être des officiers, et il les nomme chefs de mille et chefs de cinquante, comme il est dit : "pour s’en faire des chefs de mille et des chefs de cinquante".

6 Le Roi peut réquisitionner les champs, les vignes et les oliviers pour ses troupes en guerre, afin qu’ils s’y servent s’ils n’ont pas d’autres sources de nourriture, et il en verse le dédommagement, comme il est dit "vos meilleurs champs, vignes et oliviers il prendra pour distribuer à ses serviteurs".

7 Le Roi perçoit la dîme des plantations, des vergers et du bétail, comme il est dit "vos plants, vos vignes, il assujettira à la dîme (…) votre bétail sera prélevé".

8 Un Roi oint se réserve de toutes les terres que conquiert Israël un treizième de part, et ce privilège est à lui et à ses descendants pour toujours.

9 Toutes les personnes exécutées par la justice royale, leurs biens sont confisqués pour le Roi. Et dans tous les royaumes qu’il conquiert, les trésors des rois lui appartiennent. Les autres butins sont exposés devant lui, et il en prend le premier la moitié; le reste est partagé à égalité entre les hommes de guerre et le peuple resté au camp pour l’intendance et pour la garde, ainsi qu'il est dit: "telle la part des guerriers, telle la part de ceux qui sont restés près du matériel" .

10 Toute terre conquise par le Roi est à lui, et il en donne à ses serviteurs et aux combattants ce qui lui convient, et s’en garde ce qu’il désire, et dans tout ceci ses décisions font loi.
En tout, ses actions devront être pour la grandeur du nom de D. et son but et son intention de fortifier le vrai Culte, et de remplir le monde de justice, de briser le pouvoir des méchants et de mener les guerres de D., car la royauté ne fut instaurée que pour faire la justice et mener la guerre, ainsi qu'il est dit : "notre Roi nous jugera et sortira devant nous pour mener nos combats"