Tanya Audio

tanya

" Car cette loi est très proche de toi, dans ta bouche et dans ton cœur pour que tu l'accomplisses "

C'est sur ce célèbre verset du Deutéronome que se fonde le Tanya.

L'Ecriture dit clairement ici que le respect des commandements divins est chose aisée (" très proche ") et qu'il s'effectue par trois canaux : la pensée (ton cœur), la parole (ta bouche) et l'action (que tu l'accomplisses).

A un second niveau " ton cœur " fait référence aux émotions, l'amour et la crainte de D. que le cœur expérimente lorsque est accompli un commandement positif (pour la première),ou respecté un interdit pour la seconde. C'est donc ces deux émotions qui constituent cette " chose très proche ".

Cela, pourtant , va-t-il de soi ? La Guémara n'interroge-t-elle pas : " la crainte de D. est-elle une petite chose ? ". Rabbi Schnéour Zalman veut mettre à jour les deux chemins par lesquels parvenir à la crainte et à l'amour. Proches tous les deux, l'un cependant est " long " (il consiste en une profonde méditation), l'autre est " court " (plutôt que de créer ces sentiments par la méditation, il s'agit de les révéler, de les " dévoiler " en tant qu'ils sont partie intégrante de chaque âme juive. Telle est la démarche première du Tanya que, dans son humilité, Rabbi Schnéour Zalman en réalité a simplement appelé Likoutei Amarim (Recueil de Commentaires), Tanya étant le premier mot par lequel commence ce " recueil " imprimé pour la première fois en 1796.

13 Iyar 5779 / 05.18.2019


Likoutei Amarim
Chapitre 29
_______________

ובפרט כשיזכור טומאת נפשו בחטאת נעורים, והפגם שעשה בעליונים,

Et en particulier lorsqu’il se souviendra du fait que son âme a été souillée par la faute de jeunesse et de la tare qu’il a [ainsi] causée dans les [mondes] supérieurs ­– à la source de son âme ;

Certes, une telle faute appartient désormais au passé et ne serait plus concevable pour lui qui a atteint le rang de beinoni ; néanmoins, précise le Tanya,

ושם הוא למעלה מהזמן, וכאלו פגם ונטמא היום, חס ושלום, ממש

et là-bas (dans les sphères supérieures), tout est au-delà du temps, et c’est comme si c’était aujourd’hui même qu’il avait causé cette flétrissure et qu’il s’était souillé, à D.ieu ne plaise, vraiment.

ואף שכבר עשה תשובה נכונה, הרי עיקר התשובה בלב, והלב יש בו בחינות ומדרגות רבות,

Et bien qu’il ait déjà fait un repentir correct, effaçant ainsi la souillure provoquée par la faute, mais le principe du repentir est dans le cœur, et le cœur comprend de nombreux degrés et distinctions,

Selon l’expression du verset : « Des profondeurs (du cœur) je T’appelle », ce qui indique bien qu’il existe plusieurs degrés de profondeur.

והכל לפי מה שהוא אדם, ולפי הזמן והמקום, כידוע ליודעים

et tout dépend de quel homme il est (le repentir et la profondeur du regret doivent être à la mesure de sa stature), et du temps et du lieu (le repentir dépend aussi de l’épreuve et de la tentation à laquelle il était sujet à cette époque et en ce lieu), comme il est connu de ceux qui savent.

Il est donc possible que le repentir passé ne suffise pas au regard de sa stature actuelle et qu’un repentir plus profond soit désormais attendu.

ולכן עכשיו בשעה זו, שרואה בעצמו דלא סליק ביה נהורא דנשמתא,

Et c’est pour cela que maintenant, en ce moment-là où il observe en lui-même que la lumière de l’âme ne le pénètre pas,

מכלל שהיום לא נתקבלה תשובתו, ועונותיו מבדילים,

il en ressort (a) qu’aujourd’hui, son repentir n’a pas été accepté et ses fautes font séparation entre lui et le Divin, ne laissant pas pénétrer la lumière de l’âme ;

או שרוצים להעלותו לתשובה עילאה יותר, מעומקא דלבא יותר

ou bien (b) que l’on veut l’élever à un repentir supérieur, issu [d’un niveau] plus profond du cœur par rapport à son repentir passé.

Autrement dit, ce n’est pas que son repentir n’est pas accepté : bien au contraire, on souhaite ici le faire progresser vers un degré supérieur de repentir. On le confronte par conséquent à de telles entraves dans le service de D.ieu afin qu’il suscite des forces plus profondes et s’élève à ce niveau supérieur.

ולכן אמר דוד: וחטאתי נגדי תמיד

Et c’est pour cela que le Roi David a dit : « Ma faute est toujours face à moi ».

Pourquoi David devait-il constamment se souvenir de ses fautes passées ? N’avait-il pourtant pas dit : « et mon cœur est vide au-dedans de moi », ce qui signifie qu’il n’avait plus de mauvais penchant, plus aucune trace de faute, et qu’il avait donc atteint le rang de tsaddik (comme le Chapitre premier du Tanya l’a déjà montré) ! Force est de conclure qu’il recherchait par là l’élévation à l’intérieur même de la sainteté, un niveau de repentir supérieur…